Noyan Tour
am en fr ru
CULTURE

                                                            Destination pr?f?r?e d?s le temps de No?
                        Surmontez les carrefours du pass? en embarquant en Arm?nie, la patrie ressuscit?e

L’Arm?nie est l’un des pays les plus anciens du monde. Il y a plus de 100 000 ans que les gens se sont install?s dans le plateau d’Ararat au Caucase. Il n’est pas ?tonnant que des objets taill?s ? la main d?couverts pendant les fouilles arch?ologiques aient deux milles ans d’anciennet?, ce qui t?moigne de la provenance du peuple dans le plateau arm?nien. Les objets de l’?ge n?olithique, du bronze et de fer, les peintures et les gravures dans les grottes, les cimeti?res et les citadelles sont les t?moins s?culaires de l’Arm?nie. Selon la Bible, No? s’est ?chou? avec son arche sur le mont Ararat o? il est descendu apr?s le D?luge.
Vous pouvez d?couvrir les trouvailles de Metsamor de l’?ge du bronze et du fer qui sont les symboles de l’ancienne civilisation arm?nienne. Tout cela prouve que l’Arm?nie, pays situ? aux carrefours de grands continents de l’ancien monde, est le berceau des civilisations. Les habitants d’ici ?taient les premiers ? traiter le bronze, forger le fer et des premiers astronomes ayant cr?? le calendrier solaire.
Les objets singuliers d?couverts pendant les fouilles de Chengavit t?moignent que l’Arm?nie est la patrie de la m?tallurgie, de l’orf?vrerie, de la viniculture et de l’?levage de chevaux. Le groupe d’arch?ologues ayant explor? ce terrain d’habitations a conclu que l’Arm?nie ?tait un pays d?velopp? avec une culture exceptionnel 4-3 milles ans avant notre ?re.
Les Arm?niens, l’un des plus anciens peuples du monde, appellent leur pays « Hayastan » et eux-m?mes « hay ». Il est reconnu que le peuple arm?nien est le descendant du fils de No? Japhet. Les Arm?niens, habitants du plateau d’Ararat, ont cr?? leur identit? gr?ce ? la prosp?rit? des royaumes arm?niens, ? l’adoption du christianisme en tant que religion d’Etat, ? la cr?ation de l’?criture. Cette derni?re s’est enracin?e et a servi de base solide pour le d?veloppement de la litt?rature, de la philosophie et des sciences.
L’Arm?nie poss?de environ 4000 monuments historiques qui sont les r?els t?moins de l’?poque pr?historique, de l’hell?nisme, de l’?poque chr?tienne et du Moyen Age. L’institut des anciens manuscrits de St. Mesrop Machtots Mat?nadaran est un d?p?t de manuscrits exceptionnel de l’histoire, de la litt?rature et de l’art. Plus de 14000 manuscrits complets, enluminures et ouvrages de la litt?rature inachev?s y sont conserv?s. Les manuscrits arm?niens d?cor?s d’enluminures riches pr?sentent les traditions de la litt?rature et d’enluminure arm?nienne.
Le christianisme s’est si profond?ment enracin? dans la culture arm?nienne, qu’il est pr?sent dans tous les coins du pays. Les Arm?niens ont cr?? leurs chefs-d’?uvre ? une ?poque rare de paix et de prosp?rit?. D?s les temps anciens ils ont gard? soigneusement leurs traditions que refl?tent la culture exceptionnelle et les paysages. Tous les aspects de la vie quotidienne sont exprim?s au moyen de la broderie, de l’art de d?coration, de la sculpture et des illustrations. Les gravures sur bois sont les copies exactes des khatchkars (croix sur pierre) r?pandus dans tout le pays, dont chacun est une cr?ation unique n’ayant pas son double. L’artisanat arm?nien, simple et capricieux, ce sont le textile, la poterie, la m?tallurgie et la menuiserie.

Tapisserie et magnanerie

La tapisserie arm?nienne, en provenance du Proche-Orient, a une histoire s?culaire. Les Arm?niens peuvent ?tre fiers de l’industrie textile durable datant de 1er mill. avant notre ?re. Il est connu que les exemplaires des anciens tapis conserv?s jusqu’? nos jours proviennent g?n?ralement du plateau arm?nien ou de l’espace culturel arm?nien.
Dans les terrains arch?ologiques du territoire arm?nien ont ?t? d?couverts des outils de tapisserie de 4-3mill. et des fragments de tapis et de karpets (tapis traditionnel arm?nien) de 2-1 mill. avant notre ?re. C’est surtout exceptionnel le fameux tapis « Pazirik » de 5?me si?cle avant notre ?re, d?couvert miraculeusement au cimeti?re en Sib?rie. Avec un d?cor syriaque-babylonien, il est typique de l’ancienne culture arm?nienne. Les chimistes du mus?e de l’Ermitage de Saint-P?tersbourg ont d?couvert que la couleur rouge des fils de ce tapis provient des cochenilles du plateau d’Ararat.
Les tapis arm?niens sont des cr?ations exceptionnelles de d?coration o? les symboles saints refl?tent la foi et les aspects religieux des pr?d?cesseurs des Arm?niens. Ils nous sont parvenus des temps anciens. La particularit? des tapis arm?niens, qui font partie de l’art riche et exclusif, est la singularit? des ornements qui compl?te parfaitement la gamme riche de couleurs naturelles. Il est conditionn? par la haute qualit? de la laine, de l’eau pure et des peintures, en particulier la cochenille, tr?s connue ? l’?poque ancienne.
Les peintres des illustrations ont ?t? toujours originaux et n’ont jamais refait les m?mes ?uvres. A peu pr?s 4000 illustrations uniques sont conserv?es ? Mat?nadaran. Les esp?ces, la taille et l’?paisseur des tapis se caract?risaient par les conditions climatiques du plateau arm?nien. Marco Polo, commer?ant et explorateur c?l?bre, a ?crit dans son livre qu’il a admir? les tapis arm?niens et qu’ils sont « les plus beaux au monde ».
L’une des conditions les plus importantes du d?veloppement de la tapisserie ?tait l’accessibilit? des villes et des villages, o? les Arm?niens gagnaient leur vie au moyen du commerce et de l’artisanat. Donc, le tapis oriental n’a pas d’origines nomades et ne provient pas de l’Asie Centrale, il est la cr?ation des anciennes civilisations orientales du plateau arm?nien, install?es au carrefour des routes du commerce entre l’Est, le Nord et le Sud. L’une de ces routes est la c?l?bre route de la soie. A part les tapis, au plateau arm?nien ?tait aussi fabriqu?e la soie, riche de couleurs et meilleure dans le monde.
D?s l’?poque de Marco Polo, pour les commer?ants et les explorateurs, l’Arm?nie m?di?vale ?tait le c?ur de la route de la soie conduisant de la Chine en Europe. Les voyageurs fatigu?s cherchaient des auberges ou des caravans?rails sur leurs chemins pour se reposer. Le caravans?rail de S?lim se trouve sur la fameuse « route de la soie » liant les r?gions de Gu?gharkounik et de Vayots Dzor. Il est situ? en haut du col de S?lim (2410m d’altitude) et occupe 298m2. Construit en 1332 par le prince Tchesar Orb?lian, il a ?t? fond? en tant que point de passage entre les anciennes routes de caravanes. C’est un exemplaire magnifique de l’architecture m?di?vale arm?nienne. Il est connu que Marco Polo est pass? par l? et a d?crit comment vivaient les Arm?niens dans les montagnes difficilement accessibles.
La magnanerie a des racines historiques tr?s anciennes. Selon les inscriptions des historiens, l’exportation de la soie est parvenue en Transcaucasie, en particulier en Arm?nie, de l’Asie Centrale aux 5-6?me si?cles avant notre ?re. D’apr?s les historiens la soie arm?nienne ?tait de haute qualit?, parce que les cocons ?taient bons et le fil ?labor? ? la main le plus valoris?. La soie arm?nienne se distinguait par ses couleurs. La peinture pr?cieuse ?tait fabriqu?e de la cochenille (insecte de la famille cochineal Margarodidae, lat. Porphyrophora hamelii/Homoptera, Coccidae) dans les villes de Dvin et d’Artachat. Elle ?tait destin?e pour teindre la laine et la soie. Ces tissus ?taient export?s en Europe sous le nom « kirmiz » (au nom d’insecte).

                                                                                                   ART
Architecture

L’architecture est l’une des branches de l’art la plus d?velopp?e en Arm?nie. Les ?glises sont couvertes de fresques et d?cor?es de sculptures. La sculpture est partout en Arm?nie, dans chaque ville et chaque village. L’architecture arm?nienne, surtout les ?glises arm?niennes ont beaucoup de particularit?s, ce qui serait, d’apr?s plusieurs personnes, le premier style national de la construction des ?glises.
Le temple de Garni a ?t? construit ? l’?poque hell?nistique, mais il pr?sente la g?om?trie arm?nienne de 4200 ans.
L’une des formes importantes de l’architecture arm?nienne est la forme du pic, qui symbolise le mont Ararat. La majorit? des ?uvres d’art comportent le symbole du christianisme. En r?alit? il n’existe pas de religion qui s’est d?velopp? sans emprunts de traditions au pass?. Les autres expressions de l’art arm?nien sont la sculpture, la fresque, la mosa?que, la c?ramique, la m?tallurgie, la gravure, le textile, la musique et la peinture. L’art arm?nien est exceptionnel qui s’est d?velopp? dans le plateau d’Ararat, lors de l’habitation du peuple arm?nien pendant 4500 ans.
L’architecture et l’enluminure se sont d?velopp?es au fil des si?cles. L’Arm?nie doit pour son architecture classique noble, g?n?ralement en tuf rouge, et pour l’harmonie riche d’?l?ments nationaux, au grand architecte arm?nien Alexandre Tamanian.
Vous ne trouverez qu’en Arm?nie autant de merveilles diff?rentes en pierre comme les khatchkars. Ils ont ?t? sculpt?s pour diverses raisons : victoires des guerres, construction des ?glises ou des ponts, signe de reconnaissance pour l’achat d’un terrain. Le symbole central du khatchkar est la croix, qui est pr?sent?e comme une fleur ou un arbre fleuri. Au-dessus de la croix sont pr?sent?s les quatre ?vang?listes sous formes de symboles d’aigle, de lion, de taureau et d’ange. En Arm?nie cela symbolise aussi les quatre ?l?ments de l’univers : le feu, l’eau, la terre et l’air. Les khatchkars sont dress?s vers l’Est comme les tombes, ce qui symbolise la r?surrection et la renaissance. Il ne vous reste qu’? admirer ce mus?e ? ciel ouvert.

Danse

Les racines de la danse arm?nienne sont les plus anciennes du Proche Orient. La danse arm?nienne est particuli?re avec sa richesse et sa diversit?. Elle est consid?r?e comme l’un des moyens d’expression de la mentalit? artistique et refl?te le caract?re, la spiritualit?, l’attitude envers la nature et la vie du peuple arm?nien. Dans les r?gions d’Arm?nie, dans le plateau d’Ararat ont ?t? d?couvertes des sculptures taill?es dans les rocs pr?sentant des sc?nes de danse nationale.
L’art de la danse arm?nienne provient des temps anciens et avec son histoire vieille de 2500 ans, il est consid?r? comme l’un des plus anciens du monde. La danse arm?nienne a conserv? les us et coutumes, les jeux ethnographiques et les images folkloriques. Les danses des femmes sont tr?s gracieuses et ?l?gantes, les mouvements principaux sont cr??s ? l’aide des mains souples des danseuses. Les danses des hommes, au contraire, sont tr?s subtiles et ardentes, les mouvements rapides des pieds attirent l’attention. La beaut? des danses est ?galement exprim?e par les habits traditionnels et l’originalit? des mouvements. Il est ? noter que pendant les danses des femmes, les mouvements gracieux, ?l?gants et souples pr?sentent les particularit?s des ornements, des khatchkars et de l’enluminure arm?nienne. Les mouvements de la femme arm?nienne deviennent ?l?gants et humbles dans les habits traditionnels fins et brod?s d’or. Les habits traditionnels et les danses caract?risent bien les particularit?s et le go?t esth?tique du peuple arm?nien.

Peinture

Enluminure

Apr?s la cr?ation de l’?criture arm?nienne, est n? l’art d’enluminure des manuscrits en parchemin.
La peinture ? fresque et la miniature sont des mouvements originaux de la culture arm?nienne : le premier est l’art d’illustrer les murs des ?glises et des constructions, le deuxi?me est celui d’illustrer les manuscrits. A Mat?nadaran, institut d’anciens manuscrits d’Erevan, n’ayant pas son double et dans beaucoup de mus?es du monde sont conserv?s plusieurs manuscrits enlumin?s (Bible, documents religieux et d’auteur, ouvrages de la litt?rature, traductions, etc...) des miniaturistes arm?niens tels que Manass?, Tsaghkogh Margar?, Toros Roslin, Sarkis Pitsak, Sim?on etc... La Bible et les manuscrits ?taient souvent illustr?s de faune et de flore du pays, des us et des coutumes du peuple. Les manuscrits enlumin?s sont conserv?s aussi dans les fonds des manuscrits ?trangers. Les manuscrits en persan copi?s sous les S?f?vides sont illustr?s d’enluminures particuli?res. Il est ? noter les manuscrits en afghan aux enluminures pr?cieuses contenant l’?uvre « Golchan? Afghani » (Jardin afghan) de Ali Akpar d’Asem, 17?me si?cle.

Mosa?que

L’une des branches de la peinture est la mosa?que, qui ?tait g?n?ralement destin?e pour couvrir le sol des ?glises, des palais et des thermes. La mosa?que du sol du vestibule des thermes au temple pa?en de Garni est une exclusivit? de la peinture monumentale de l’Arm?nie pr?chr?tienne. Les mosa?ques ?taient r?alis?es avec des pierres naturelles de diff?rentes couleurs. Les meilleures mosa?ques arm?niennes se sont conserv?es dans les ?glises arm?niennes de J?rusalem. L’une de ces ?glises (30m2) est d?cor?e d’images d’oiseaux, de poissons et de ceps de vigne.




Peinture

Dans toute culture n’importe quelle branche d’art r?v?le les points forts et faibles du caract?re du peuple. De ce point de vue la peinture arm?nienne n’est pas une exception, elle t?moigne d’une des plus grandes qualit?s du peuple : d’un c?t? la sensation et la perception de la couleur, de l’autre c?t? la cr?ativit? artistique li?e tant ? la r?alit? qu’? l’abstraction. On y trouve de la r?alit?, de l’imaginaire et du surr?alisme.
La peinture arm?nienne a connu sa prosp?rit? au 19?me si?cle. Les peintres mondialement connus de cette ?poque sont le peintre de la marine Ivan A?vazovski et le portraitiste Hakob Hovnatanian. Le r?le de l’artiste Hakob Hovnatanian est encore ? d?finir dans la peinture universelle. La force de ce ma?tre tr?s original consistait ? harmoniser les diff?rents mouvements de la peinture du 19?me si?cle y compris ceux de l’?cole r?aliste russe et les ?l?ments de la culture perse. Cette harmonisation surprenante de styles lui a permis de devenir le leader de l’?cole nationale de portraitistes et avoir sa place importante en tant que l’un de ses meilleurs repr?sentants.
Les ma?tres connus de la peinture des ann?es 1920 sont Martiros Sarian, Sedrak Arakelian, Stepan Aghadjanian, Eghich? Tadevossian, Hakob Kodjo?an, V. Gaifedjian. Le r?le de M. Sarian, peintre mondialement connu du 20?me si?cle, est exceptionnel. Il a incarn? la beaut? de la patrie Arm?nie. Ses peintures se distinguent par des couleurs vives et harmonieuses qui, dirait-on, rayonnent de la lumi?re et de la chaleur. Les peintres arm?niens connus des ann?es 1960 sont Minas Avetissian, Rouben Hovnatanian, Edvard Kharazian etc... A. Galents, H. Hakobian et B. Vardanin, peintres rapatri?s, ont eu ?galement leur gage dans la peinture arm?nienne. L’art de H. Hakobian et A. Galents a connu sa prosp?rit? en Arm?nie. Ils ont d?couvert une autre r?alit? arm?nienne, d’autres paysages, des compositions artistiques et des natures mortes diff?rentes. La peinture arm?nienne a sa valeur dans le monde. Il est ? noter que des grands peintres comme Archil Gorki, Levon Toutoundjian, Grigor Tchldian, Jira?r Orakian, Garzou, Jansem, Zaven Archakouni etc... ayant v?cu ? l’?tranger aux diff?rentes ?poques du d?veloppement de la peinture universelle, font partie de quelque fa?on de la peinture arm?nienne du 20?me si?cle.

Sculpture

La sculpture arm?nienne est n?e aux alentours des 19-20?mes si?cles. Les repr?sentants de la grande g?n?ration des sculpteurs arm?niens sont Serguei Merkourov, Ara Sargsian, Ervand Kotchar, Ara Chiraz. L’une des ?uvres la plus connue de Merkourov est la statue de Stepan Chahoumian ? Erevan, 1931. La sculpture repr?sentant Sahak Partev et Mesrop Machtots, situ?e dans la cour de l’Universit? d’Etat d’Erevan, est r?alis?e par Ara Sargsian. Ervand Kotchar est peintre et sculpteur. Son ?uvre la plus connue est la statue de David de Sassoun sur la place de la gare d’Erevan. L’une des derni?res ?uvres d’Ara Chiraz est la statue de Zoravar Andranik devant l’?glise Gr?goire l’Illuminateur, 2002.

V?tements

Les v?tements des Arm?niens sont l’expression des traditions culturelles. Les Arm?niens utilisaient la laine et la fourrure, plus tard le coton qu’ils cultivaient dans les champs fertiles. Le royaume d’Ourartou utilisait la soie import?e de la Chine. Plus tard les Arm?niens ont commenc? ? fabriquer la soie eux-m?mes. Pour la femme arm?nienne l’habit ?tait un moyen d’expression. Les facteurs qui ont influenc? sur cette derni?re sont les traditions spirituelles, la couture dans la famille et le go?t esth?tique personnel de la femme.
La cochenille - la couleur rouge, ?tait importante parmi les peintures les plus c?l?bres de la soie, du coton et de la laine. A part les tissus, ?taient aussi utilis?s des fourrures. L’hermine (la racine du mot : « Armenia ») ?tait l’une des plus pr?cieuses et ?tait export?e en Europe par les Arm?niens. L’histoire des habits des femmes arm?niennes date du royaume d’Ourartou. Les femmes avaient des aptitudes exceptionnelles dans le textile, le tricotage, la teinture, la couture et la broderie. La garde-robe de la femme arm?nienne ?tait originale et unique avec une expression artistique, des valeurs et de l’?l?gance. Tous ces habits pr?sentaient l’h?ritage d’une culture riche. Ce sont les gages pr?cieux de ces personnes de talent qui continuent ? se d?velopper du fond des racines d’une histoire de 3000 ans.

Musique

L’Arm?nie est situ?e dans les montagnes du Caucase et sa musique repr?sente la synth?se de la musique traditionnelle locale. Les Arm?niens aiment la musique et au fil des si?cles ils ont cr?? de bons morceaux de musique. Les « charakans » sont des chants traditionnels populaires qui connaissent une renaissance aujourd’hui. Les musiciens voyageurs « achough » jouaient du kamantcha, instrument musical connu ? l’?poque pr?historique. Le c?l?bre achough (troubadour) du 18?me si?cle Sayat Nova est honor? jusqu’aujourd’hui par les chanteurs tels que Rouben Mat?vossian, Papin Poghossian, Hamlet Gu?vorguian. Dans le genre pop les chanteuses les plus connues sont Araxia Guioulzadian, Of?lia Hambardzoumian, Vardouhie Khatchatrian.
Komitas (1869-1935) compositeur, chanteur, ethnologue musical, musicien, ma?tre et archimandrite est le fondateur de la musique classique. Il a aussi un grand investissement dans la musique liturgique. Les chants populaires arm?niens sont accompagn?s d’instruments musicaux particuliers en harmonie parfaite: davoul, oude, tar, zourna et doudouk que jouent le c?l?bre Djivan Gasparian (doudouk en abricotier symbolise l’esprit arm?nien), Gu?vork Dabaghian, Andranik Askarian etc...
Arto Toundjboyadjian et Armenian Navy Band (ANB) pr?sentent un groupe de musiciens qui ont ouvert de nouveaux horizons pour la musique traditionnelle arm?nienne en la mariant avec le jazz.
A. Khatchatourian est mondialement connu jusqu’aujourd’hui parmi les grands compositeurs arm?niens. Il est surtout c?l?bre pour ses ballets : Gayan? (danse de sabre) et Spartak. D’autres compositeurs classiques Tigran Tchoukhadjian, Edvard Mirzoian, Arno Babadjanian, Edgar Hovhanissian, Alexandre Spendarian, Armen Tigranian, Haro Stepanian sont particuli?rement connu pour leurs op?ras. Tigran Mansourian, Loris Tjgnavorian, Robert Amirkhanian et Edvard Manoukian sont des classiques contemporains.
Les musiciens connus de la diaspora Kim Kachkian et Alan Hovhaness ont une renomm?e internationale.
La musique actuelle est le jazz, le pop et le rock. Parmi les groupes de rock de l’ancienne g?n?ration sont connus « Arakyalner », « Vostan Hayots », et « Ayas » d’Artur Mechtchian. Bien que l’auditoire des groupes de rock locaux ne soit pas si grande, il y a un grand int?r?t envers le groupe « Sard Bambir 2 ». Le premier Jazz Band d’Erevan a ?t? cr?? en 1936. En 1938 le compositeur Artemi A?vazian a cr?? l’Orchestre National de Jazz. Les chanteurs c?l?bres du groupe pop ?taient Gu?orgi Minassian, Artaches Avetian et Levon Sevan. Le compositeur am?ricain Daniel Decker est connu du public arm?nien gr?ce ? sa collaboration avec le compositeur arm?nien Ara Gu?vorkian. Leur ?uvre « Pri?re de No? » (initialement « Mouch ») pr?sente le voyage de No? au mont Ararat. « La pri?re de No? » a ?t? pr?sent?e la premi?re fois ? Sardarapat en 2002, le jour de la f?te d’ind?pendance de la R?publique d’Arm?nie. Les Arm?niens sont fiers des grands musiciens arm?niens qui vivent ou m?me sont n?s ? l’?tranger. Certains d’entre eux sont connus dans le monde entier. Charles Aznavour (Aznavourian), com?dien fran?ais d’origine arm?nienne est l’un des stars de toutes les ?poques. En 2009 le chanteur compositeur arm?no-am?ricain Serj Tankian a chant? « Bari Aragil » r?arrang?e avec son p?re Khatchatour Tankian au cours du t?l?-marathon caritatif arm?nien.
Parmi les chanteurs pop arm?no-am?ricains est c?l?bre Chereline Sargsian et le groupe de hard rock « System of a Down ».


Cuisine

Si vous demandez au peuple de ce pays hospitalier, ce qui est important dans leur cuisine nationale, ils vous r?pondront probablement : « la f?te ». La cuisine arm?nienne est aussi ancienne que l’histoire de l’Arm?nie, c’est l’ensemble de diverses saveurs. La cuisine arm?nienne a des secrets culinaires de l’Arm?nie et de la diaspora arm?nienne. Plusieurs recettes r?gionales contiennent de telles gramin?es qui ne sont pas utilis?es dans la diaspora. La cuisine arm?nienne ressemble ? une po?sie dont chaque couplet a son odeur. Elle nous fait voyager aux temps des rois, des bergers, des f?tes des moines avec ses recettes riches hell?nistiques et orientales. Les persans, les turcs et les arabes ont emprunt? beaucoup de plats aux Arm?niens. La richesse de la cuisine arm?nienne consiste dans les milles secrets culinaires. Des po?mes ont ?t? ?crits et des chansons ont ?t? chant?es sur la cuisine arm?nienne. Les diverses ?pices, les poissons, la viande, la laiterie, le pain, le sel et l’eau de source ? travers l’art culinaire arm?nien donnent un go?t exceptionnel et doux aux plats.
Le fromage, les herbes et le lavache (pain traditionnel) sont les aliments indispensables sur la table arm?nienne. Le lavache manque ? tout Arm?nien o? qu’il soit dans le monde. Les Arm?niens mangent le lavache avec les herbes, le fromage, le khorovats (brochettes) etc... Alexandre Dumas avait ador? le khorovats pendant son voyage au Caucase et conseillait ? ses amis fran?ais de le go?ter absolument. D?s les temps anciens la cuisine arm?nienne a toujours ?t? connue pour ses diff?rentes esp?ces de poissons. Les lacs et les rivi?res en Arm?nie sont riches de poissons, surtout le lac Sevan qui est connu pour la truite, le lavaret, le barbeau etc...
L’Arm?nie est aussi riche de sources thermales, de vin et de cognac. Le cognac arm?nien est connu dans le monde entier et il est la boisson pr?f?r?e de Winston Churchill, le premier-ministre de l’Angleterre. Les conditions climatiques du pays, les eaux de sources et min?rales sont tr?s favorables pour la viticulture. Selon la Bible, No? est descendu du mont Ararat apr?s le D?luge et a cultiv? le premier cep de vigne en fondant ainsi la premi?re viticulture en Arm?nie. Plusieurs savants disent que la toute premi?re fois, le vin a ?t? fabriqu? au Caucase. Ce fait a ?t? confirm? en 1895 par Charles Darwin, le fondateur de la th?orie de l’?volution. L’Arm?nie est connue pour ses ?nologues dont les techniques sont conserv?es jusqu’? aujourd’hui. Les philosophes H?rodote et Strabon t?moignent ?galement de ce fait. Aux 401-400 avant notre ?re quand X?nophone passait avec les arm?es grecques par le pays Na?ri (ancien nom de l’Arm?nie), les Arm?niens leurs ont fait go?ter du vin et de la bi?re. Ces vins ?taient conserv?s dans des pots sp?ciaux en argile, dans des grandes caves ? vin.
Les fouilles arch?ologiques de l’acad?micien Petrovski aux 19-20?me si?cles ont montr? que l’Arm?nie ?tait un pays d?velopp? de viniculture au 9?me si?cle avant notre ?re. Les arch?ologues ont d?couvert ? la forteresse de « karmir blour » (Te?chebani) une cave avec 480 pots de vin, susceptible de conserver 37000dl de vin. Pendant les fouilles d’Erebouni (ville-forteresse construite 2800 ans avant ? l’emplacement d’Erevan actuel) ont ?t? d?couvert dix caves ? vin avec deux cents pots de vin. Les anc?tres des Arm?niens, les habitants d’Ourartou, l’un des anciens Etats du monde, ont fait de la viticulture. Dans les anciens documents il y a des t?moignages que dans ce pays ?taient d?velopp? la viticulture et la culture fruiti?re. Diverses astuces technologiques de la pr?paration du vin et de la bi?re sont indiqu?es dans les sources historiques qui nous sont parvenus.

                                                    Berceau de la nature sauvage avec son hospitalit? l?gendaire
                                                    L’ancien pays et son peuple ont pris le relais de la prosp?rit?

Les Arm?niens dans les quatre coins du monde faute de globalisation, gardent fortement leurs m?urs et traditions culturelles, religieuses et historiques et sont tr?s attach?s ? leur patrie.
Pendant la crise ?conomique mondiale de 2009-2010, les Arm?niens de la diaspora et de l’Arm?nie se sont engag?s ? la cr?ation de l’agence touristique interne « Noyan Tour » dont le but est de rendre l’Arm?nie accessible ? ses compatriotes.
Nous vous proposons un retour aux sources dans votre terre « perdue ». Si vous ?tes Arm?nien ayant grandi ? l’?tranger ou tout simplement voyageur souhaitant d?couvrir une culture, vivre une aventure ou se reposer, l’Arm?nie vous accueille les bras ouverts. Aux carrefours de la culture et du commerce d’Orient et d’Occident, l’Arm?nie est reconnue pour son accueil et son hospitalit?. Le d?veloppement du tourisme ces derniers temps donne une possibilit? aux Arm?niens de pr?senter au monde leur hospitalit?, leur g?n?rosit? et les beaux paysages du pays.
Oubliez la monotonie et l’indiff?rence et vivez une convivialit? et l’amiti? de l’Arm?nie.
L’?quipe comp?tente, enthousiaste et exp?riment?e de « Noyan Tour » vous sera utile par son efficacit?. Elle vous pr?sente les services suivants :
• organisations des tours
• r?servations des appartements et des maisons en Arm?nie et au Karabagh
• r?servations des chambres d’h?tels aux prix bas en Arm?nie et au Karabagh
• r?servation des billets d’avion
• location des voitures (si besoin avec un chauffeur)
• services de guide, d’interpr?te, de photographe
• organisation de l’?v?nementiel en Arm?nie (conf?rences, s?minaires, formations)
• f?tes familiales (noces, bapt?me, anniversaire, jours comm?moratifs, collations, restauration)
• cours intensifs d’arm?nien
• divers services
Sentez-vous comme chez vous pendant toute l’ann?e dans le climat temp?r? arm?nien au plateau d’Ararat ensoleill?, avec ses fruits sucr?s jusqu’aux cha?nes de montagnes paradisiaques enneig?es. On dirait que les collines serpent?es et les plateaux sont faits pour les comp?titions de ski en hiver, tandis qu’en ?t? le lac bleu Sevan est un endroit parfait pour se baigner, bronzer et se reposer.
Vivez le r?veil du printemps, f?tez le coucher de soleil en ?t?, en savourant les fruits d?licieux. Remplissez vos ?mes des couleurs de la nature. Relaxez-vous dans la simplicit? et la paix hivernales de l’Arm?nie, prenez tout le n?cessaire pour skier dans les montagnes.
« Noyan Tour » vous aidera ? non seulement traverser les pages de l’histoire et d?couvrir les attractivit?s touristiques du pays, mais aussi elle vous donnera la possibilit? de faire connaissance avec les Arm?niens, leur quotidien, leurs coutumes et traditions. Alors, profitez de l’occasion que le repr?sentant fid?le du tourisme interne en Arm?nie « Noyan Tour », se presse ? faire d?couvrir les valeurs artistiques, culturelles, architecturales, spirituelles et les tr?sors de l’h?ritage arm?nien ? tous ceux qui le souhaitent.














Operator is offline




Taux de change 22/10/2017
  Achats Vente  
usd 484.00 488.00 AMD
rur 8.52 8.76 AMD
eur 512.00 520.00 AMD
M?t?o ? Er?van
+18
-3
+12
+2




FAQ | Nos Partenaires | Termes et Conditions | Nos Clients | 
Vente immobilier | Location Immobilier | Hibergement a Erevan | Location de Vacances et Saisonni?re | Carte d'Arm?nie | Carte d'Erevan | Annonces Immobilires | Billets d'avion | T?l?ph?rique de Tatev

Developed by Studio-One.am